Je ne lis pas souvent de bandes dessinées. Hier soir, je me suis dit que j'allais lire quelques pages avant de m'endormir. Je suis tombée sur Cet été là et finalement, j'ai tout lu, d'une traite, 317 pages.

Cet été là couverture

Rose et Windy se connaissent depuis l’enfance. Elles se retrouvent chaque été au lac Awago où leurs familles louent des cottages. Cet été là, elles ont 13 ans et 11 ans et demi, passent leurs journées à se baigner, à faire des barbecues en famille et regardent des films d’horreur en cachette. Mais surtout, elles partagent les mille questions de l’entrée dans l’adolescence. Une étroite différence d’âge, suffisante à cet étape charnière pour que leurs préoccupations diffèrent : Rose suit avec beaucoup d’intérêt les démêlés d’un groupe d’ados plus âgés, Windy aime encore jouer. Chacune d’elle se débat en parallèle avec ses problématiques familiales.

J'ai été emportée par cette histoire et je n'ai pas pu refermer le livre avant la fin.
Ces deux pré adolescentes encore innocentes mais prêtes à basculer dans le monde des adultes. Leur parcours, même si elles sont jeunes, ne semble pas avoir été toujours facile et c'est ce qui les rend encore plus attachantes.
Le dessin est de qualité, en noir et blanc, fin et aéré. Avec beaucoup de justesse, les auteurs, deux cousines, plongent le lecteur dans le monde de Rose et de Windy, laissant transparaître cette période charnière entre l'enfance et l'adolescence, où l'on découvre petit à petit la réalité et la violence du monde adulte.

Un beau moment de lecture, une belle histoire, un peu triste mais pleine de douceur.

Extraits :

Cet été là

Cet été là2

Cet été là3

https://fr-fr.facebook.com/ruedesevresBD